yagoua3.png
yaouda.png

Suite de la présentation du codas caritas Yagoua

Présentation

Le comité diocésain des activités Socio-Caritatives (CODAS-CARITAS) de Yagoua, organe de développement du Diocèse de Yagoua, est une association à but non lucratif à durée illimitée, conformément aux prérogatives que confère le code de Droit Canonique sur les associations de fidèles (Can 308-312, 393-396) et reconnu comme Association à but non lucratif conformément à la loi Camerounaise n° 90/053 du 19 décembre 1990 sur la liberté d'association, le 19/06/2009 par la Préfecture de Yagoua, avec le N° 019/RDA/K25/SAAJP. 

Historique

C'est autour des années 1988-1990 que le Comité Diocésain de Développement prit naissance avec pour objectif, tout relatif au développement dans la pastorale sociale du Diocèse de Yagoua, et à sa Direction Monsieur Denis Clément.

Par la suite, les responsables du Comité Diocésain de Développement ont jugé bon de créer des services plus spécifiques. Aujourd'hui, nous retrouvons les services de développement rurale et agraire, de santé, d'éducation, d'hydraulique villageoise et de Justice et Paix. Certes, le développement de ces services a permis une meilleure efficacité d'intervention auprès des populations.

De 1990 à 1992, la responsabilité du CDD est confiée au Père Bertrand Noyar qui était également Vicaire général du Diocèse de Yagoua. La structure organisationnelle devenant de plus en plus vaste et complexe, le comité Diocésain décide de remodeler le CDD sous une nouvelle structure administrative avec au sommet un coordinateur dont le cahier des charges est constitué des volets santé communautaire, agriculture et hydraulique villageoise.

De 1994 à 1995, le CDD procède à une restructuration. Il deviendra le CODASC, soit le Comité Diocésaine pour les Activités Socio-Caritatives.

De 1995 à 1998, l'Abbé Max Onana deviendra coordinateur du CODASC et s'entourera d'une équipe de coordination. L'ensemble des services de développement seront remis au personnel laïc. Ils travailleront d'arrachepied pour redynamiser les différents volets d'activités tels que la santé communautaire, le développement rural, l'hydraulique villageoise, l'alphabétisation et justice et paix.

En 1998, au départ de l'Abbé Max Onana, Le CODASC changera d'appellation et deviendra le CODAS-CARITAS. De 1998 à 2000, le CODAS-CARITAS vivra une phase de transition sous la gouverne de la Conférence Épiscopale Nationale du Cameroun. Les activités seront alors gérés par la procure Diocésaine avec à sa tête le Vicaire Général du Diocèse qui était également le procureur.

De 2000 à 2004,le CODAS-CARITAS de Yagoua sera sous la coordination de monsieur Dabtouta Gilbert. Tous les avoirs du CODAS-CARITAS seront détachés de la procure. Les comptes bancaires seront créés de manière autonome, un manuel de règles de procédures de gestion et du règlement intérieur sera rédigé et les organes de gestion de suivi et contrôle tels que l'assemblée générale, le Bureau Diocésain qui siège en lieu et place d'un conseil d'administration ainsi qu'une équipe cadre seront mis en place.

De 2004 à 2007, Monsieur Tissebe Hubert prendra la relève de la coordination pour ensuite être remplacé par le Père Jean-Pierre Dinamou de 2007 à 2009.

Depuis 2009, la coordination est assurée par le Frère Fabio Mussi. Aujourd'hui, nous pouvons dire que la coordination des activités du CODAS-CARITAS de Yagoua fonctionne comme une instance de suivi et de contrôle des activités des différents volets d'intervention et de mise en œuvre des aspects institutionnels et organisationnels.