yagoua3.png
yaouda.png

Lettre pastorale aux prêtres, religieux, religieuses, aux chrétiens et personnes de bonne volonté du diocèse de Yagoua au sujet de l’insécurité dans la région de l’Extrême-Nord Cameroun



-éviter tout déplacement en masse (sortie de jeunes, de mouvements d’action catholique, etc.) et tout rassemblement à haut risque qui ne seraient pas sous la haute surveillance des forces de défense et de sécurité est à éviter

- cultiver la vigilance dans la fréquentation des lieux publics (marché, lieu de deuil, stade de football, etc.)

- redoubler de vigilance et de prudence dans nos relations interpersonnelles. Comme nous ne savons pas l’heure à laquelle ces ennemis de l’homme peuvent surgir, prudence et vigilance doivent être désormais notre mot de passe. Comme le recommande Jésus à ses disciples, nous devons toujours, en tout temps et en tout lieu, être en tenue de veille (cf. Lc 12, 35-40). Ainsi,reprenant à mon compte les paroles de l’apôtre Pierre, je vous invite à être vigilants car votre adversaire le démon comme un lion qui rugit, va et vient, jour et nuit à la recherche de sa proie, cherchant qui dévorer, détruire (cf.1P 5, 8-9). Nous devons résister et échapper à ces attaques par notre foi qui nous enseigne d'être vigilants  et prudents.

 - développer une franche collaboration avec les forces de défense et de sécurité. Etre vigilant c’est aussi collaborer avec les forces de défense et de sécurité,  avec les autorités administratives, en dénonçant sans complicité toute présence suspecte et douteuse dans notre entourage. Ne soyez pas complices de ces barbaries et n’ayez pas peur de dénoncer les auteurs de ces actes inhumains.

- Prier sans cesse. Ces moments d’épreuve de nature à installer en nous la peur, le découragement, la méfiance doivent plutôt nous inviter à plus de prière, à prier sans cesse comme nous le recommande Jésus. La persévérance dans la prière, surtout en ces temps difficiles, doit être le lot de tout chrétien. Priez pour la paix, pour que cessent ces exactions. Que chaque chrétien prenne conscience de cela. Nous devons aussi prier pour les victimes de ces exactions et pour les auteurs de ces actes criminels pour que Dieu touche leur cœur. Nous ne devons pas nous abandonner au désespoir, car malgré ces agressions et exactions, Jésus est là, il ne nous abandonne pas. Je vous encourage à intensifier en particulier la prière familiale et individuelle du chapelet pour que par l’intercession de Notre Dame de la paix, cette paix nous soit accordée.

Conscient que les menaces sporadiques et intempestives de ces meurtriers guettent tout le monde et à tout moment, je vous prie de bien vouloir observer ces mesures élémentaires mais combien importantes dans toutes les paroisses, communautés, et CEV du Diocèse.

Que la Vierge Marie, Reine des apôtres et Patronne du Cameroun, nous entoure de sa

protection maternelle.

Avec toute mon amitié dans le Christ Jésus.

Fait à Yagoua, le 15 août 2015

En la fête de l’Assomption de la Vierge Marie

† Barthélemy YAOUDA HOURGO

                                                              Evêque de Yagoua