yagoua3.png
yaouda.png

Homélie de Mgr Yaouda pour la Messe chrismale du jeudi 21 Mars 2013

 

                Aujourd'hui, ceux qui continuent à perpétuer le sacrifice de l'Eucharistie dans le monde, ce sont les évêques et les prêtres, intendants des mystères de Dieu. Nous célébrons en ce jour la fête des prêtres, ce précieux don que Dieu a bien voulu donner à son Église pour que l'Évangile parvienne jusqu'aux extrémités de la terre et que le peuple des croyants soit sanctifié par les sacrements.

                La célébration de cette messe chrismale en cette année de la foi est une heureuse occasion qui nous est donnée pour rendre grâce à Dieu pour le don des prêtres qui ont travaillé depuis des décennies dans ce diocèse. Certains d'entre eux sont retournés vers la maison du Père. Nous les confions à la miséricorde de Dieu. D'autres continuent encore leur pèlerinage que ce soit dans ce diocèse ou ailleurs. Nous les offrons au Seigneur pour qu'il continue à rendre fructueux leur ministère.

                Chers prêtres, vous qui travaillez actuellement dans ce diocèse, en collaboration avec des religieux, religieuses, catéchistes et fidèles engagés, je voudrais du fond du cœur vous saluer très chaleureusement et vous remercier pour les efforts que chacun fournit à son niveau pour que la Bonne nouvelle soit connue de tous.

                Je voudrais que nous mettions davantage l'accent sur deux aspects de notre pastorale, qui renvoient d'ailleurs à la mission de toute l'Église et en particulier à celle des prêtres. Il s'agit de l'enseignement et de la sanctification.

                Dans la première lecture et dans l'Évangile, nous avons suivi le portrait du Messie, l'envoyé de Dieu. Il a été consacré par l'onction pour porter la bonne nouvelle aux pauvres. La première mission des apôtres et de l'Église est d'annoncer l'Évangile à toutes les nations : "Allez, de toutes les nations, faites des disciples… apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit" (Mt 28, 19). Le jour de notre ordination diaconale, nous avons reçu la Bible, rite accompagné de la formule : « Recevez l’Évangile du Christ que vous avez la mission d’annoncer. Soyez attentif à croire à la Parole que vous lirez, à enseigner ce que vous avez cru, à vivre ce que vous avez enseigné ». La première mission du prêtre est d'enseigner le peuple, de lui annoncer la Bonne nouvelle, cette parole qui est capable de transformer les cœurs et de susciter la foi. En cette année de la foi, le pape Benoît XVI invitait l'Église à se pencher davantage sur la mission d'annonce de l'Évangile. Mais annoncer l'Évangile à qui ?                D'abord à ceux qui ne la connaissent pas encore. Ils sont nombreux nos frères et sœurs qui vivent dans nos villages en marge de l'annonce de l'Évangile. Comme le semeur qui sort pour jeter les semences, je souhaite de tout cœur que nous développions davantage un esprit missionnaire pour fonder des nouvelles communautés chrétiennes, de nouvelles paroisses.

                Ensuite, nous avons à enseigner la parole de Dieu à nos fidèles qui n'attendent que cela de nous. Comme les foules qui accouraient derrière Jésus, ils sont là les dimanches et autres jours, pour écouter une bonne nouvelle. Sommes-nous préoccupés de satisfaire cette demande, cette attente de nos frères et sœurs ? Faisons attention pour ne pas tomber dans le piège de délaisser le ministère de la parole pour nous occuper des autres services qui ne rentrent pas directement dans notre ministère de prêtres. Nous avons de nombreux laïcs formés et disponibles pour collaborer avec nous dans certains services. C'est un atout important que nous pourrons valoriser. Ceci permettra au prêtre d'être assez libre pour s'occuper essentiellement de l'annonce de l'Évangile.

                Le Messie est chargé d'annoncer une année de grâce accordée par le Seigneur. Par leur ordination, les prêtres sont institués intendants des mystères de Dieu. Ils sont chargés de jouer le rôle d'intercession entre Dieu et les hommes. Et cela est rendu possible par les sacrements.

                Chers prêtres, la mission de sanctifier le peuple de Dieu passe par une bonne pastorale des sacrements. Je vous exhorte à y consacrer assez de temps et d'énergies. Dieu a choisi de passer par nos pauvres vies pour répandre sur le monde son amour à travers les sacrements. Nous allons bientôt bénir les huiles des catéchumènes, des maladies et consacrer le saint chrême. Ces huiles seront utilisées lors de la préparation directe des candidats aux sacrements et lors de la célébration des sacrements. C'est à vous les prêtres que ces huiles seront remises. Et c'est à nous, évêque et prêtres que revient la responsabilité d'encourager le peuple de Dieu à se familiariser avec certains sacrements tels que l'Eucharistie, la Réconciliation, le Sacrement des malades, le Mariage.

                Vous comprenez avec moi qua nous avons encore de vastes chantiers d'apostolat dans notre diocèse. Pour cela, nous avons besoin de mettre ensemble nos richesses humaines et spirituelles, nos qualités et compétences sur la base d'une fraternité sacerdotale. Je souhaite de tout cœur que nous développions davantage au sein de notre presbyterium un climat de fraternité. Ne passons pas le temps à nous regarder les uns les autres, mais regardons plutôt ensemble vers la même direction, le Christ qui nous rassemble et qui est la raison de notre présence comme prêtres ici.

                Chers fidèles chrétiens, vous comprenez bien l'importance et la délicatesse du ministère des prêtres. Je vous remercie pour les nombreux efforts que vous déployez pour faciliter l'exercice de leur ministère à travers vos dons et à travers votre dévouement et implication dans la vie pastorale de vos paroisses et communautés. Je vous invite à poursuivre ces efforts et à prier surtout pour vos prêtres. Priez pour eux pour qu'ils soient de fidèles témoins du Christ, que leur vie et leurs actions révèlent au monde le visage d'amour de Dieu.

                Je souhaite une bonne fête à tous les prêtres ; et à tous, une bonne montée vers Pâques.

 

 

 

† Barthélemy Yaouda Hourgo

                                                        Évêque de Yagoua